Rencontre "Alexandre II, le "libérateur" prisonnier du passé"

04/03/2020 19:30
4, rue des Archives - 68100 MULHOUSE

Par Alexandre SUMPF

Maître de conférences (HDR) en histoire contemporaine

à l’Université de Strasbourg

 

C’est l’histoire d’un assassinat annoncé et sans

cesse déjoué, d’un attentat longuement prémédité et

totalement improvisé. C’est l’histoire d’une dynastie

née au coeur d’une guerre civile, se perpétuant

pendant trois siècles par la violence d’État contre la

révolution populaire. C’est l’histoire d’un groupe de

jeunes gens prêts à mourir pour la cause, de quelques

hommes et d’une femme qui se résolvent à la terreur

pour abattre les symboles de l’oppression. C’est

l’histoire d’une société figée dans sa hiérarchie que

commence tout juste à ébranler l’industrialisation

et que l’abolition imposée du servage plonge dans

le chaos économique. C’est l’histoire du tsar le plus

libéral de sa lignée qui échoue dans sa tentative

de moderniser le pays faute d’avoir consenti à

changer de système politique. C’est l’histoire d’un

évènement instrumentalisé par les forces les plus

réactionnaires et d’une vague de terreur qui vise

particulièrement les Juifs. Le 3 mars 1881, lorsque

Alexandre II tombe sous les balles et les bombes,

une porte de progrès timidement entrouverte se

referme brutalement, comme si souvent en Russie.


Pièces jointes