Table-ronde " L'après-1918 sur le Rhin"

28/06/2019 14:00
2, place de l'Ancienne Douane - 68000 COLMAR

L’après-1918 sur le Rhin

Versailles 1919 - significations de ce traité 100 ans plus tard

Le traité de Versailles vu de France, d’Allemagne et de Suisse

Table ronde au Koïfhus à Colmar – 28 juin 2019

 

Le 28 juin 2019, cent ans jours pour jours après la signature du traité de Versailles, des historiens français, allemand et suisse confronteront les points de vue des trois pays sur ce moment historique aux conséquences diverses qui vient mettre officiellement fin à la Première Guerre mondiale.

Cette table ronde introduit l’exposition temporaire L’après 1918 sur le Rhin - Alsace, Pays de Bade, Nord-Ouest de la Suisse qui sera présentée au sein de l’Historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf du 29 juin au 13 novembre 2019.

 

Intervenants

M. Jean Klinkert, Président du Comité du Monument National du Hartmannswillerkopf, Modérateur

Pr. Gerd Krumeich, Co-président du comité scientifique de l’Historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf - Point de vue allemand

Pr. Robert Frank, Université de la Sorbonne (Paris) - Point de vue français

Pr. Georg Kreis, Institut européen de Bâle - Point de vue suisse

Dr. Joseph Schmauch, Directeur des archives départementales de Seine-et-Marne - Point de vue alsacien

 

Résumé

A l'issue de la Première Guerre mondiale, les puissances victorieuses concluent des traités avec leurs ennemis dans divers lieux voisins de Paris. La France et la Grande-Bretagne déterminent les conditions de paix pour l'Allemagne vaincue. La Suisse obtient un statut d'observateur. La Société des Nations est créée ; elle siège à Genève et doit garantir la paix.

 

Les vainqueurs déclarent l'Allemagne seule responsable. Le 28 juin 1919, le gouvernement allemand signe le traité dans la galerie des Glaces du château de Versailles. En plus de territoires situés à l'est, il doit céder l'Alsace-Lorraine, la Sarre et toutes ses colonies. De lourdes peines de réparation lui incombent en plus d'un désarmement massif. Tous les postes militaires et ouvrages fortifiés d'une zone de 50 km sur la rive droite du Rhin doivent être détruits.

 

Beaucoup d'Allemands ressentent le traité comme une profonde injustice. Outrés, les extrémistes de droite récusent la « honte de Versailles ». L'Alsace est désormais frontalière avec le Pays de Bade et la Suisse. La France obtient le droit de construire le Grand Canal d’Alsace. Dans la région, les nouvelles frontières entravent lourdement la circulation et les relations économiques.

 

Déroulé de la table-ronde

14h00 : Propos introductifs puis présentation des quatre points de vue par les intervenants pendant 15 minutes chacun environ.

15h30 : Pause (15 minutes)

15h45 : Débat entre les intervenants et avec l’assemblée animé par le modérateur

16h30 : Clôture de la table-ronde

 

Renseignements : Hensel Florian – florian.hensel@memorial_hwk.eu – +33 (0)6 50 61 38 81


Pièces jointes