Thibaut VETTER

Doctorant en histoire moderne

EA 3400 ARCHE – Université de Strasbourg

Résumé

Notre intervention doit permettre de mettre en exergue la porosité de la frontière entre le civil et le militaire à travers l’exemple de la complexité de la situation des artisans travaillant au sein de l’arsenal de Nancy à la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe siècle. En partant de la question posée par l’article de Paul Benoît, Artisans ou combattant ? (1987), nous interrogerons la situation des hommes impliqués dans la préparation de l’artillerie des ducs de Lorraine de 1572 à 1633, date de l’invasion puis de l’occupation du duché de Lorraine par la France.

Nous nous appuierons essentiellement sur les sources comptables de la Chambre des comptes de Lorraine, extrêmement bien conservées et riches d’enseignements, ainsi que sur les écrits du marquis de Beauvau. Il s’agira donc, dans une première partie et après avoir rappelé le contexte particulier de la fin du XVIe siècle et la place du duché de Lorraine en Europe, de montrer la qualité de civil de ces hommes engagés au sein de la « Retenue » de l’Arsenal en temps de paix. Ce sont avant tout des artisans mettant leurs compétences spécifiques au service du duc pour élaborer leurs canons, tout en gardant une activité artisanale personnelle.

Nous étudierons quelques corps de métiers spécifiques permettant d’illustrer cette double activité. Dans une seconde partie, nous nuancerons ce portrait en montrant toute la complexité de cette situation. En effet, ces artisans sont engagés au sein de l’Artillerie du duc, en tant qu’institution, et semblent devoir s’acquitter de tâches s’apparentant à un service militaire. Par ailleurs, nous rappellerons ici la frontière bien définie entre la ville-vieille de Nancy et l’arsenal, en tant que lieu de production et de stockage, dans lequel les civils ne peuvent pas pénétrer. Enfin, dans une troisième partie, nous interrogerons plus directement l’implication réelle de ces artisans, civils, dans les combats et l’organisation militaire lorraine en temps de guerre. Il s’agira de montrer que, si certains de ces artisans engagés au sein de l’Arsenal participent aux opérations militaires, sièges ou batailles, ils ne semblent pas être impliqués dans la manipulation des pièces d’artillerie.

Il s’agira ensuite d’élargir notre thématique en observant la place des autres civils impliqués dans ces opérations militaires, et donc de conclure à la grande porosité de la frontière entre civils et militaires, qui coexistent, échangent et interagissent en permanence à cette période.

Biographie

Thibaut Vetter, qui a obtenu son master d'histoire à l'Université de Strasbourg en 2018, prépare actuellement une thèse portant sur les préparatifs militaires à l'époque moderne, à travers l'exemple du duché de Lorraine de 1508 à 1633, participant ainsi au renouvellement de l'histoire de la guerre. Ses intérêts scientifiques se concentrent sur la construction de l'État moderne en Europe, l'histoire des sciences, des techniques, économique et sociale. Ses projets de publications portent essentiellement sur des éditions critiques et scientifiques de documents, afin de mettre en valeur les sources primaires et faciliter leur exploitation par les historiens dans le cadre des Humanités numériques.

Actualités